mardi 15 décembre 2015

Les soirées "Café Mondée" reprennent en 2016



 
La médiathèque "Plaisir de Lire" propose des rencontres/causerie au café, librement inspirées des cafés-philo : café-mondée.

La mondée, en référence à ces veillées traditionnelles où les idées et les histoires circulaient, une Agora bien de chez nous ouverte au monde.

Ces soirées ont lieu à "l'Hôtel des Voyageurs" à Vézeronce-Curtin, rue des Vieux Métiers, les mercredis de 20h à 22h, environ tous les 2 mois.

Le principe fondateur en est : chacun a quelque chose à dire, chacun a quelque chose à entendre.

La prochaine rencontre aura lieu le mercredi 20 janvier 2016 à 20 heures, avec pour thème : « le Vêtement, une seconde peau ».

A chaque fin de séance, nous choisissons ensemble le prochain thème.

Parlez-en autour de vous.



Florilège autour de : Le vêtement, une seconde peau
 

 Fidèles au principe de Café-Mondée d’une parole libre, sans contrainte et sans loi, nous avons souhaité donné un aperçu de nos soirées sous forme d’un florilège de pensées, réflexions, sentences, et autres dits.
 
o   Le vêtement est avant tout une protection contre le chaud et le froid.
« J’ai un beau manteau dans l’armoire mais je porte mon anorak confortable »

Pourtant les vêtements pour enfants sont parfois bien peu confortables, enfant poupée ou lolita.

o   L’habit ne fait pas le moine et le fait pourtant, et la fonction fait l’habit : la position sociale est déterminée par le vêtement. Dans une même entreprise le cadre ne s’habille pas comme l’ouvrier. Dans certaines professions on porte l’uniforme (gendarmes).La robe de l’avocat note-t-elle la solennité de la justice ?

o   Autrefois on avait un costume pour toute sa vie (et même parfois on le prêtait ou le louait) aujourd’hui on a profusion d’habits. Trop ?

o   Avec trop d’importance donnée au vêtement, le paraître supplante l’être mais se vêtir c’est aussi se construire et à travers lui on s’adresse aux autres.

Mais comment entendre l’expression : être à son avantage ?

o   Il fut un temps où le pantalon était interdit aux filles, aujourd’hui encore les hommes ne portent pas de jupe.Le vêtement évolue selon les époques mais marque toujours la différenciation homme/femme et les petites filles sont toujours en rose.

o   Et on apprend, (oui !) que les Grenoblois à Paris se reconnaissent à leur façon sport de s’habiller !Il y a donc des variations régionales ?

o   Si le vêtement sert à cacher le sexe, un pantalon ou un T-shirt moulé l’exhibe.

o   Parler de vêtement c’est aussi parler de  nudité…

o   La scarification.  Le tatouage comme une nouvelle peau.

o   A  signaler l’importance des chaussures : « Il est interdit de mettre des chaussures trop molles avec un costume !! »

o   Quant aux sous-vêtements, ils sont à peine (pudiquement ?) évoqués.
 

Prochaine rencontre le mercredi 2 mars à 20h.

Le thème : Les questions qu’on ne se pose jamais
 
 
 

 

jeudi 10 décembre 2015

Des idées de lecture pour les vacances... ou à offrir !

Découvrez les dernières acquisitions de livres adultes et adolescents pour 2015
Cliquez sur "Lire la suite" pour afficher la liste


mardi 8 décembre 2015